Tous les articles par admin

Concert en ligne – Musiques & Recherches

MERCREDI 10 MARS – 21H – EN LIGNE
(Message de la part de Musiques et Recherches)
C’est avec plaisir que nous vous annonçons une série de concert en ligne consacréeaux créations en résidence et aux commandes Musiques & Recherches.En effet, lors de ces concerts nous mettons à l’honneur les compositeur∙trice∙s qui ont travaillé dans nos studios. 

Nous déroulons le fil de l’histoire de la musique acousmatique en démarrant le 10 mars prochain avec les compositeurs de la génération 1926-1936. 

CONCERT EN LIGNE #2 – Génération 1926-1936
Les créations en résidence et commandes de Musiques & Recherches 

Au programme:
Francis Dhomont et Inés Wickmann – « Disparitions » (vidéo-musique)
Francis Dhomont – « Premières traces du Choucas » (acousmatique)
Francis Dhomont – « Vol d’arondes » (acousmatique)
Bernard Parmegiani – « Rêveries » (acousmatique) 

Afin d’assister à ce concert en ligne rdv le mercredi 10 mars 2021 à 21h (heure de Bruxelles) sur notre chaîne youtube.

D’autres infos :

http://www.musiques-recherches.be/fr/agenda/concert-acousmatique/item/5684-2021-02-22-10-26-58

CREAA – Centre de Recherche et d’Expérimentation sur l’Acte Artistique

Voici la page de présentation du nouveau « Centre de Recherche et d’Expérimentation sur l’Acte Artistique », le CREAA, à l’Université de Strasbourg, qui remplace le GREAM que certains connaissaient déjà.

https://www.misha.fr/recherche/iti/creaa

Court texte de présentation

Le CREAA analyse les modes de création, de diffusion et de réception en art, tant dans le passé que dans le présent, en croisant des connaissances et des méthodologies en sciences humaines, en sciences sociales et en sciences pures et appliquées. Cet ITI s’inscrit dans le prolongement des recherches menées depuis 2011 par le LabEX GREAM- Groupe de Recherches Expérimentales sur l’Acte Musical.

Trois objectifs principaux

  • Créer des interactions fécondes entre la pratique artistique et la recherche universitaire
  • Développer de nouvelles méthodologies et de nouveaux outils pour l’étude des actes artistiques
  • Encourager les chercheurs à développer des méthodes de recherche collaborative

Quatre axes thématiques

Chaque axe se décline dans une large diachronie, de l’Antiquité au monde contemporain.

  • Création et production
    • auteurs, interprètes et public sont impliqués dans la production artistique. Le CREAA explore leur rôle dans un cadre collaboratif. L’objectif est de montrer que la genèse d’une œuvre est souvent liée à ses conditions de production et à sa mise en œuvre effective.
  • Espaces et lieux
    • L’espace physique
      • La mise en œuvre de l’acte artistique dialogue avec les écosystèmes et les contextes urbains, en relation avec les installations artistiques, les performances, les rituels et l’architecture.
    • Le cyberespace
      • Cette enquête porte notamment sur le statut des œuvres numérisées et numériques, les questions d’intermédialité, et sur les nouveaux genres artistiques qui émergent dans le cyberespace.
  • Mémoire et temporalité
    • Musique et neurosciences
      • Ce groupe de recherche étudie les stratégies de mémorisation en réponse aux séquences sonores et aux invariants répertoriés dans l’histoire occidentale de la musique. Il s’intéresse également aux stratégies cognitives mises en œuvre par l’interprète dans l’acte performatif.
    • Spectacle vivant lié aux sciences informatiques
      • Ce groupe de recherche se concentre sur les nouveaux actes artistiques en relation avec les techniques de mémoire contemporaines.
    • Guerre et conflits aux XXe et XXIe siècles
      • L’acte artistique reflète les souvenirs d’errance, les souvenirs de migrants et ceux de conflits sociétaux.
  • Théories et modèles
    • Le premier sujet de recherche analyse la manière dont l’acte artistique peut être modélisé selon différentes approches.
    • La deuxième ligne de recherche se concentre sur l’édition critique et le commentaire de textes théoriques remarquables sur la musique, depuis l’antiquité jusqu’aux temps modernes.

Des formations originales du bassin rhénan à l’international

Le CREAA développe deux formations novatrices. D’une part, un Diplôme Universitaire Interdisciplinaire(DUAA) propose un parcours interdisciplinaire au sein de l’offre de séminaires de master de la Faculté des Arts. D’autre part, un Doctorat d’Interprétation et Création Musicale (DICM) s’appuie sur l’expertise de dix ans de recherche sur l’acte musical menée au sein du LabEx GREAM. Ce doctorat est franco-allemand concerne l’interprétation et la composition musicales. Il est proposé en partenariat avec la HEAR (Haute Ecole des Arts du Rhin) et la Hochschule für Musik de Freiburg.

Plus d’info

https://www.misha.fr/recherche/iti/creaa

Webinar – Comment préserver la musique mixte temps réel

Aujourd’hui, le 16 décembre 2020, sur youtube :

More info: https://www.stms-lab.fr/agenda/commen…

Ce séminaire réunira Miller Puckette, Eric Lindemann, Philippe Manoury et Serge Lemouton autour de deux interventions :

1) Préservation à long terme de la musique électronique en temps réel

Miller Puckette (UCSD) et Eric Lindemann (Synful) avec une introduction de Philippe Manoury

La fragilité du répertoire de la musique électronique en temps réel a été souvent évoquée, et plusieurs tentatives ont déjà été faites pour fabriquer des outils de référence pour de futures performances de musique électronique live. Aujourd’hui la plupart du répertoire est pris dans un cycle de «portages» perpétuels qui risque, à terme, de le conduire vers sa disparition.

Dans cet exposé, nous montrerons comment une batterie de tests bien conçue peut prendre en charge la préservation à long terme des réalisations musicales électroniques en temps réel, en les exécutant, périodiquement et virtuellement, afin de vérifier qu’un ensemble fixe d’entrées donne les sorties audio correctes. Au lieu de constamment mettre à jour les réalisations pour s’adapter à l’évolution des outils, nous utilisons au contraire les réalisations comme tests, et maintenons les outils en place, de sorte que, si les tests sont réussis, le répertoire s’exécute toujours correctement. Nous proposerons ensuite des moyens autour desquels les compositeurs et les institutions peuvent collaborer pour rendre ces techniques réalisables dans la pratique. http://msp.ucsd.edu/tools/reality/eli…

2) De quoi Antony est-il le nom ?

Serge Lemouton (IRCAM)

Partant du constat de la volatilité des musiques informatiques et mixtes et des difficultés éprouvées à les rejouer, les réinterpréter ou les restaurer, un groupe de travail de l’AFIM – réunissant entres autres Serge Lemouton, Jacques Warnier, Laurent Pottier, Guillaume Pellerin et Alain Bonardi – a permis de confronte