Archives de catégorie : events

Documentations pour les événements de la classe.

1er seminaire Doctoral à l’Ircam

Suite au séminaire doctoral qui s’est déroulé à l’Ircam les 29 et 30 juin, les différentes présentations données sont accessibles en ligne en suivant ce lien. 

https://medias.ircam.fr/search/?q=S%C3%A9minaire%20doctoral&&selected_facets=year_exact:2021

https://medias.ircam.fr/embed/media/x6c1f07

Sinon, quelques liens directement vers les présentations de nos trois doctorants : Nicolas Medero Larrosa, Matías Fernández Rosales et Sérgio Rodrigo.

Nicolas Medero Larrosa. L’espace hybride dans la composition 

———-> https://medias.ircam.fr/embed/media/x6c1f07

Matias Fernández Rosales. La modélisation comme outil analytique

———> https://medias.ircam.fr/embed/media/xd4565a

Sérgio Rodrigo. L’univers percussif afro-brésilien et la composition musicale

———> https://medias.ircam.fr/embed/media/x808782

Auditions 2017-2018 semestre 2

Deux très belles journées d’auditions des cours électroacoustiques au Conservatoire de Strasbourg, 21 et 2 mai, en s’approchant rapidement à la fin de l’année ! Etudiants de Composition et de Création Electroacoustique et instrumentistes. Dans trois semaines, le 12 juin, c’est les concerts/examens des classes de création contemporaine – composition instrumentale, mixte et électroacoustique (Daniel D’Adamo et Tom Mays). Un grand merci aux instrumentistes haut niveau qui créent les pièces des compositeurs!

Artiste en Résidence à Sonic – Méryll Ampe

Chaque année, un artiste est choisi pour être en résidence d’un mois à la HEAR, au sein de l’atelier de pratiques sonores du site de Mulhouse – Sonic.

lien : Page de la résidence sur le site Espaces Sonores de la HEAR

Cette année, c’est une artiste qui travaille le son plutôt du domaine électroacoustique et acousmatique, faisant compositions, performances sonores et installations immersives.

La presence de l’artiste en résidence doit être partagé dans tous les sites de la HEAR, donnant la possibilité à d’autres étudiants d’autres disciplines d’y être associés et de bénéficier de la résidence d’une manière à définir.
Afin de provoquer une rencontre avec les étudiants du Conservatoire et de l’Académie, l’artiste de cette année, Méryll Ampe, viendra chez nous vous présenter son travail, le 24 novembre 2017 à 17h30 en salle 156. Je vous encourage à venir à cette présentation/rencontre qui va durer jusqu’à 19h environ.
Voici un texte de présentation de son travail plus bas. Vous pouvez aussi visitez son site:
J’attends à ce que cette présentation/rencontre soit intéressante et enrichissante!

Méryll Ampe – démarche :
J’interroge la matérialité des sons, dès leur naissance et dans leurs différents états. Ces axes de recherches montrent l’intérêt que je porte à «l’immatérialité sonore». Certaines actions et idées sont survenues de façon empirique, grâce au temps d’expérimentation. C’est à travers des procédés plastiques qu’ils sont retranscris sous divers médiums afin de les rendre visibles et tangibles. Dans mes réalisations, je dévoile des états sonores, j’emploie des éléments réels qui les génèrent et les évoquent. Avec du plâtre ou sur le papier, les empreintes des jeux rythmiques et des vibrations sonores s’incarnent dans la matière, figés, comme des arrêts sur images.

Dans mon travail sonore j’établis des liens entre ma pratique musicale et plastique. Mon approche au son puise dans des techniques directement liées à la sculpture : tailler dans la masse, modeler, sculpter.
J’utilise des field recordings et matières acoustiques, bruts, captés dans mon quotidien. S’y ajoutent des outils de traitements électroniques, analogiques, micros, K7, batterie …. Dans mes compositions, performances sonores, installations sonores, des processus ou des protocoles sont des composants qui font partie intégrante à mes recherches. Je fais évoluer mes dispositifs permettant de générer résonances, tensions, ruptures, reliefs et ponctuations.

Je conçois le son comme une matière à sculpter en temps réel (notion de «plan-séquence»), révélatrice d’expérimentation qui me permet d’investir des lieux et de proposer des espaces sonores immersifs, une traversée physique et d’immédiateté.

Je fais aussi évoluer mon travail sonore et d’espace dans le spectacle vivant et dans l’art visuel.

Images de la présentation :

Concerts – Journée de la jeune création 2017

Journée de la jeune création 2017

Examens de fin d’année des classes de Composition et de
Création et Interprétation Electroacoustique.

3 Concerts de composition instrumentale,
électroacoustique et mixte

Mardi 20 juin, 2017
16h, 18h et 20h
Cité de la Musique et de la Danse de Strasbourg – Salle d’orchestre


Concert I – 16h

musique mixte et instruments électroniques

Ensemble Électronique de Strasbourg (EES), HAL (2017), quatuor d’instruments électroniques gestuels en réseau. 8 min.
(Etienne Haan, Jean-David Merhi, Sergio Núñez Meneses Guido Pedicone – tablettes)

Antonio TULES, Vaporisation (2017) pour flûte et électronique, 5 min.
Ayako Okubo, flute (dans le cadre d’une collaboration avec l’ensemble Hanatsu miroir).
DNSPM 2

Guido PEDICONE, Stomatopod (2017) pour guitare électrique 9 cordes et électronique sur support et temps-réel. 15 min.
Guido Pedicone, guitare.
DNSPM 3

Loïc LE ROUX, Proles Ferô (2017) pour violon et électronique. 6 min.
Camille Nancy, violon.
DEM

Etienne HAAN, Sans un mot (2017) pour voix et électronique. 8 min.
Kanae Mizobuchi, voix.
DNSPM 3

Jean-David MERHI, Métal (2017) pour dispositif de percussion et électronique. 15 min.
Victor Hocquet, percussions
Lucas Laperrière, structure métallique (étudiant art de la HEAR/Strasbourg)
DNSPM 2

Daphné HEJEBRI, Machinarium (2017) pour harpe et électronique. 8 min.
Jean-Baptiste Haye, harpe.
DNSPM 3


Concert II – 18h

ensembles instrumentaux et musique acousmatique

Roman CARVAJAL, Phases d’un rêve prémonitoire (2017) pour 7 instruments (clarinette-basse, percussion, accordéon, violon, alto, violoncelle et contrebasse). 7 min.
Xavier Muñoz, clarinette.
DNSPM 1

Loïc LE ROUX Impulse (2017) pour six instruments (flûte, hautbois, clarinette, saxophone, harpe et piano). 10 min.

Daphné HEJEBRI Phantasmagoria (2017) pour dix instruments (flûte, clarinette, saxophone, piano, accordéon, percussion, violon, alto, violoncelle et contrebasse). 10 min.

Etienne HAAN, De coups et d’éclats (2017) pour 14 instruments (flûte, hautbois, clarinette, saxophone-baryton, trompette, trombone, 2 percussions, harpe, 2 violons, alto, violoncelle, contrebasse). 13 min.

Roman CARVAJAL, Un seul mot (2017), pièce acousmatique. 6 min.

Sergio NUNEZ MENESES, Les cheveux ondulés me rappellent la mer de mon pays (2016), pièce acousmatique. 10 min.
Master 1

Jean-David MERHI, Katharaxis (2017), pièce acousmatique. 7 min.

Ensemble instrumental d’étudiants de la HEAR et du CRR de Strasbourg
Armand ANGSTER, direction.


Concert III – 20h

opéra en version de concert

Clara OLIVARES, Mary (2017), opéra de chambre avec électronique en temps-réel pour soprano, clarinette(s), saxophone(s), violon et violoncelle. 45 min.
sur un livret de Clara Olivares.
Master 2

Ensemble XXI.n
Sarah Brabo-Durand soprano
Szuhwa Wu violon
Pierre Fourcade violoncelle
Yannick Herpin clarinettes
Claude Georgel saxophones.
Anaïs Georgel, réalisation en informatique musicale